Pouetpouetpoete

Voyager

Archive pour septembre, 2014

Qui est-tu ?

Posté : 30 septembre, 2014 @ 8:22 dans blabla | Pas de commentaires »

Qui est-tu

Sombre inconnu

Qui visite en coup de vent

Mon blog si peu charmant

Sans laisser un commentaire ?

Devant celle qui parle

Tu préfère te taire

Et la laisser là braire

Dans le vide sidérale

 

(Le silence

C’est ton droit

Mais comme on m’a dit dernièrement

C’est un choix. )

 

J’ignore qui tu est

-Peut-être même que je te connait-

Mais c’est pas ça l’important,

Car -humainement-

J’aimerais juste savoir

Si à écrire dans le noir

Je suis vu quelque part.

 

(Le silence

C’est ton droit

Mais comme on m’a dit dernièrement

C’est un choix. )

 

J’ignore qui tu est

Derrière cette vitrée baie…

Peut-être que toi aussi

Tu range les mots

Comme tout autant de plots

-Aiguillage sur une page-

Pour dessiner – un -

Dix-mille paysages.

 

Peut-être que toi aussi

Tu gratte la poésie.

 

(Le silence

C’est ton droit

Mais comme on m’a dit dernièrement

C’est un choix. )

 

- »Dis, pourquoi ? « 

Posté : 20 septembre, 2014 @ 5:06 dans blabla | Pas de commentaires »

- « Dis, pourquoi tu fais ça ? Moi, on m’a toujours dit que ce n’était pas bien. »

 

- »Tu te sens seul ?  »

-  » Pourquoi est-ce que je me sentirais seul ?  »

- » Pasque tu regarde par la fenêtre comme si au-dehors il n’y avait personne. »

- »Tais-toi. »

 

- »Mon instructeur m’a dit que ceux qui n’ont pas eu de câlins de leurs maman deviennent méchant après. Toi, c’est pasque tu n’a pas eu de câlins de ta maman que tu fais tout ça ? »

- »Tais-toi ! »

Solulotude

Posté : 20 septembre, 2014 @ 4:41 dans Rhô que c'est bô... | Pas de commentaires »

 » Échappatoire où peut s’glisser

Une fierté en mal de soi

Tu te cherche

Sans savoir qu’t'es d’jà là

Haine et envie

De savoir au-delà.  »

 

Folie des mots sans sens

Qui se suivent, infinis

Je n’sais même pas si c’est c’que j’pense

Ou si c’est pour faire joli

- J’en frémit.

Relativisation

Posté : 20 septembre, 2014 @ 4:34 dans Rhô que c'est bô... | Pas de commentaires »

Ça aurait put être, mais ça n’est pas.

Ça pourrait être, mais on ne sait pas.

 

Un choc ce matin

Posté : 20 septembre, 2014 @ 4:30 dans Rhô que c'est bô... | Pas de commentaires »

un choc ce matin

Tandis que j’tartinais mon pain

M’a surpris moi et mon père

En notre cuisine chère.

Un p’tit ovni non-défini

Minuscule chose sans frein

Est venu percuter la vitre

-j’me précipite.

Un tas de plume sur le rebords

Parmi vigne vierge et bitume …

Je m’en saisi « Papa

C’est une mésange j’crois !  »

C’t'un p’tit oiseau

Encore tout couvert de plumeaux

Mais déjà aux ailes

Aux rémiges délicates

Comme deux éventails gris

Qui ornent son p’tit corps morne.

- »Dis, tu crois qu’il est mort ? »

- »Regarde, t’as vu sa nuque

Sous le choc -brisée … »

Ses p’tits yeux noirs

A d’mii fermés

Laisse peu d’espoirs.

sa minuscule tête balotte

Entre des doigts émerveillés

-C’est encore doux et chaud .

De cette année tout jeunot

Surrement il n’savait pas

La dure réalité

de la vie d’un oiseau.

Après observations et photos

D’la transparence

D’ses ailes d’enfances

Il finis au congélo.

Il nourrira les grands rapaces

Qui eux encore tout vivaces

Ont une chance d’s'en tirer

Pour sans remords aller partir voler

En toute liberté.

(C’était un choc ce matin tandis que j’tartinais mon pain.)

Comme

Posté : 20 septembre, 2014 @ 4:21 dans Rhô que c'est bô... | Pas de commentaires »

Comme le bébé qui rit

Comme le ciel qui s’enfuit

Comme l’ami qui sourit

Moi je veut faire partie

De l’infini.

 

(comme l’ailleurs qu’ici)

DSC_253895

Combien

Posté : 18 septembre, 2014 @ 2:25 dans Rhô que c'est bô... | Pas de commentaires »

Combien d’hommes

Combien d’horreurs

Combien de feux

Combien de pleurs

Secouent ton âme ?

 

Combien d’amour

Combien de haine

Combien d’atours

Et de deveine

Harponnent ton cœur ?

 

Combien de vies

Combien de cris

Toi tu souris.

laisse tomber

Posté : 18 septembre, 2014 @ 10:23 dans blabla | Pas de commentaires »

Laisse tomber

Retourne sous la nuit étoilée,

Allez va rêver

Aux chevaliers porteurs d’immenses épées

Et seuls possesseurs de l’honneur.

N’est plus peur,

Demain arrivera

Dans quelques heures.

 

 

Seitogatari |
Les lèvres écarlates |
Lesgakewacuba |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | FINAGNON 26
| Voyage en Suède
| La Carte Postale Littéraire...